You are currently viewing Gérer son stress oral

Gérer son stress oral

Recommandation et partage partout
Rate this post
Musique Zen de relaxation et méditation, musiques Mp3 relaxation

Gérer son stress oral

Gérer son stress oral

Certaines personnes ont la capacité de communiquer verbalement, tandis que d’autres en ont moins. Cette capacité à interagir avec les autres peut jouer un rôle, notamment grâce à la mise en œuvre de quelques techniques de base et de stratégies efficaces.

La communication est l’un des piliers des relations interpersonnelles, qu’elles soient professionnelles ou personnelles. Il existe de nombreux moyens de communication verbale : communication verbale, parler avec des gestes, rire, échanger des yeux, imiter, crier, chuchoter, etc. (Gérer son stress oral )

En fait, la communication verbale est plus qu’une simple prononciation, elle va encore plus loin : votre ton, votre posture et votre longueur sont égaux. Ce sont tous les éléments qui doivent être pris en compte afin de communiquer efficacement. Principalement à travers ce type de communication dit « non verbal », toute information verbale est diffusée en premier et donc reçue par votre interlocuteur.

Même s’il existe des facilités, une communication orale efficace n’est pas innée… C’est un art qu’il faut travailler dur ! Voici quelques pistes à explorer pour perfectionner votre excellente posture d’orateur.

Gérer son stress oral

Pourquoi bien communiquer ?
Qu’il s’agisse d’une personne, d’un petit groupe de personnes ou de l’ensemble du public, ou même de passer un appel important, nous perdons parfois la capacité et ne savons plus quoi dire. Nous devons dire ou devenir trop mal à l’aise, nos informations seront bloquées avant même qu’elles ne soient prononcées.

L’expression orale est une compétence qui doit être maîtrisée, notamment lorsqu’il s’agit d’encadrer des employés.

En fait, la communication interpersonnelle est utile à bien des égards :

Transmettre efficacement des informations à des collègues/collaborateurs, ou être entendu et compris lorsque vous parlez en public : par exemple, lors de l’annonce de changements. Même dans le cadre de la gestion de projet pour s’assurer que chacun avance effectivement, et ainsi de suite.
Résoudre les tensions et les conflits : communiquer avec tact et intelligence émotionnelle.
Persuader le public : présenter de nouveaux produits, de nouvelles stratégies, etc.
Obtenir des financements pour des projets entrepreneuriaux : persuader investisseurs, banquiers, partenaires financiers/techniques, etc.

Trouvez un nouvel emploi, augmentez votre salaire, obtenez une promotion, etc.
Gagnez des ventes : grâce à une communication non verbale, d’excellentes capacités d’écoute et des informations qui peuvent toucher vos clients et déclencher un comportement de commande/achat.

Plusieurs éléments sont à considérer et à maîtriser parfaitement pour espérer une communication efficace.

Améliorez votre communication verbale
Si notre communication dite verbale – l’usage des verbes – est estimée à environ 7 % de notre communication avec les autres, il n’en demeure pas moins qu’elle mérite également d’être étudiée. La formulation, la prononciation, le vocabulaire utilisé… sont autant d’éléments qu’il faut choisir avec soin et sagesse afin de faire passer efficacement votre message.

Parler de données et de ratios financiers avec des interlocuteurs purement techniques rendra vos informations complètement dénuées de sens. De même, parler dans un langage très technique et spécifique devant un financier a la même conséquence : une perte d’attention.

Communication non verbale : le corps au service du langage
Le langage corporel non verbal est très important et influent sur la façon dont nous communiquons avec les autres. Vos gestes, votre posture, votre ton de voix, la façon dont vous exprimez les informations, etc. Tous ces éléments non verbaux véhiculent à eux seuls 93% de votre message. Cela signifie qu’il est important de les étudier attentivement et de les traiter!

La maîtrise de votre communication non verbale et de votre communication verbale vous permettra d’activer différentes zones du cerveau de l’interlocuteur pour que vous puissiez l’écouter au maximum en jouant, notamment dans ses émotions et ses sentiments. Bref… attirer son attention de la meilleure des manières.

Il n’est pas facile de se sentir à l’aise devant un grand ou un petit groupe de personnes. Cependant, tout cadre ou manager le rencontrera dans sa mission. Surmontez vos peurs, faites preuve de certaines compétences interpersonnelles, organisez efficacement vos informations, exprimez-vous avec assurance et naturel, et utilisez un langage non verbal pour soutenir vos discours, etc. Tant de compétences sont intrinsèquement liées à l’expression orale.

Maîtriser l’art de la prise de parole en public vous permettra de jouer un rôle de leader au sein de l’équipe, de développer un certain charisme et de devenir un leader inspirant.

Écoutez bien pour mieux comprendre, sans jugement, sans d’abord considérer les réponses que vous apporterez… La pratique est plus difficile qu’il n’y paraît. Peu de gens savent vraiment écouter. Or, c’est une qualité essentielle et encore plus importante dans l’encadrement des salariés.

L’écoute active suscitera la pleine disponibilité de l’autre et portera attention à ce qu’il dit, non seulement dans ses propos, mais surtout ce qui s’exprime à travers ces gestes, postures et langage corporel.

Poser des questions de manière appropriée au bon moment peut vous donner des informations précieuses, telles que le sens profond des besoins exprimés par l’interlocuteur, ou initier un dialogue constructif, résoudre d’éventuels malentendus, répondre à des objections, ou d’autres réalisations qui doivent être reformulées.

Différents types de questions : fermées, ouvertes, partielles, relais, miroirs utilisés selon le but recherché.

Le stress libère une énergie très négative qui affecte notre comportement, surtout lorsque nous interagissons avec les autres. Par contre, lorsqu’une personne doit parler devant un public, que ce soit quelques collègues ou un public plus large, il y aura le trac. Pour communiquer efficacement, il faut savoir transformer cette énergie négative en pression positive et en faire un moteur plutôt qu’un frein.

Il existe plusieurs techniques de gestion du stress (respiration, méditation, exercice, etc.). Le plus important est d’apprendre son fonctionnement afin d’identifier les vecteurs de stress et les premiers signes d’un stress excessif afin d’agir au plus vite pour retrouver la paix intérieure, indispensable pour une bonne communication avec les autres.

Préparer votre intervention en amont, c’est s’engager à communiquer et comprendre des informations clairement.

Entraînez-vous et répétez encore et encore jusqu’à ce que vous atteigniez votre objectif en communication verbale : une meilleure communication interpersonnelle, maîtriser la prise de parole en public, savoir négocier efficacement, convaincre rapidement, etc.

Quelques compétences pour une bonne communication orale
Comme toujours, lorsque vous livrez ou livrez des informations importantes, il est important de préparer l’intervention pour optimiser son efficacité.

De plus, avant la communication verbale :

Préparez votre message : C’est une question qui répond « Quel est mon objectif ultime ? », « Qu’est-ce que j’attends de cette intervention ? », « Qui est mon public ? Cela vous permettra d’organiser votre présentation et de l’adapter à votre interlocuteur.

Préparez-vous en tant que communicateur : répétez votre intervention, gagnez en confiance et créez une atmosphère propice à la discussion.
Attirer l’attention du public : contact visuel, humour, accroches puissantes, etc. La première seconde de la communication interpersonnelle est cruciale.
Préparer le destinataire : assurez-vous que l’autre partie est prête à recevoir le message.
Faites passer votre message : allez droit au but, gardez l’objectif en tête et parlez clairement et fort pour que les autres puissent l’entendre.
Recevoir des commentaires : écoutez activement et interagissez avec vos interlocuteurs par le biais de la pratique.

Terminer l’échange : terminer par des choses précises (planifier une nouvelle rencontre, développer une solution…).

Une meilleure communication passe par la pratique et la maîtrise de certaines compétences, plus ou moins subtiles. Chacun a des intérêts particuliers, et mérite surtout une place dans les outils du manager.

Stade : Quelques minutes pour convaincre
Pitch2 sait présenter une idée, un projet, un nouveau produit/service en quelques minutes n’est pas aussi simple qu’il y paraît. Il faut savoir être clair et précis tout en étant concis et clair.Le plus important est de pouvoir attirer l’attention de l’interlocuteur dès la première seconde pour stimuler sa curiosité afin qu’il puisse s’en tenir au discours et le garder…

Il s’agit donc d’un exercice délicat et il faut s’y préparer avant d’en maîtriser tous les aspects et d’en récolter pleinement tous les bénéfices.

Le storytelling : l’art de transmettre des informations par le storytelling
Storytelling 3 Et si vous racontiez une histoire ou une anecdote pour mieux faire passer votre message ? Avertissement : Ce n’est pas un non-sens, mais pour transmettre votre message d’une manière plus vivante. Cela permet d’utiliser, notamment la palette émotionnelle, pour attirer différentes zones du cerveau de l’interlocuteur.

Rythme, mouvement, émotion, présentation fluide et naturelle… En jouant aux cartes aux intelligences multiples, vous augmenterez vos chances d’être entendu !

Fini les démos d’hypnose ! Adoptez un style de présentation dynamique, original et vraiment efficace : recherchez votre public (qui il est, que sait-il du sujet, etc.), clarifiez vos objectifs (quelles sont vos attentes spécifiques pour cette intervention ?), organisez votre discours est en suivant des indices communs bien définis, en réalisant des animations avec style, en choisissant le bon support pour illustrer votre texte, etc.

Familiarisez-vous également avec la prise de parole en public, ce sera votre meilleur atout.

Qu’il s’agisse de gagner des ventes, d’amener votre équipe à rejoindre un nouveau projet, d’accepter les changements à venir, etc. Vous devez avoir un certain degré de conviction. Si vous n’êtes pas satisfait de cet exercice, vous pouvez vous fier à quelques techniques simples.

En particulier, il est vital d’organiser judicieusement votre discours pour atteindre vos objectifs.

Une négociation, quelle qu’elle soit, se prépare : qui est l’inverse (identité, statut, forces, faiblesses, etc.) ? Quel est ton but? Quels arguments pensez-vous avancer, et quelle stratégie choisirez-vous (approche « active » ou « coopérative ») ?

De plus, comme pour toute communication orale, la connaissance du langage non verbal et de l’éloquence est un réel atout.

Gérer son stress oral , Gérer son stress oral , Gérer son stress oral , Gérer son stress oral, Gérer son stress oral, Gérer son stress oral

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

La publication a un commentaire

Les commentaires sont fermés.